Les paysages du Gâtinais de l’Est
1 - Le plateau gâtinais Comme   celui   d’autres   “gâtines”   en   France,   le   paysage   du   Gâtinais   de   l’Est   est   caractérisé   par   une couverture   boisée   importante   dont   les   parcelles,   disséminées   dans   l’espace   agricole,   limitent   l’horizon des   étendues   cultivées.   Le   plateau,   constitué   d’argiles   à   silex   recouvertes   de   limons,   est   suffisamment ondulé    pour    ne    pas    paraître    monotone.    Le    boisement,    souvent    peu    entretenu    et    assez    touffu,    est constitué   d’essences   variées   offrant   une   palette   de   verts   qui   accentue   les   monochromies   des   cultures   de céréales et de colza.
De   grandes   fermes   allongées   ponctuent   cette   zone   d’habitat   dispersé.   Leurs   vastes   dépendances sont   entourées   de   pâtures   et   d’anciens   vergers   de   pommiers   subsistent   encore   à   proximité.   Un   réseau serré    de    chemins    d’exploitation    et    de    petites    routes    sillonne    la    plaine    et    les    bois,    reliant    fermes, hameaux   et   villages.   Il   permet   la   pratique,   en   toute   sécurité,   des   diverses   formes   de   randonnée   et   de promenade. La   présence   des   haies   n’est   plus   assez   marquée   pour   que   l’on   puisse   considérer   comme   bocagère cette partie du Gâtinais.